Google va commencer à facturer des frais aux fabricants Android pour l’utilisation d’applications en Europe

Google riposte contre l’Europe après une décision estivale qui leur a coûté des milliards. La société a maintenant décidé qu’en Europe, elle facturera aux fabricants d’appareils Android l’utilisation de leur suite d’applications, un coût qui sera bien sûr répercuté sur l’utilisateur.

L’Europe frappe en premier

En janvier, les régulateurs européens ont infligé une amende de 4,34 milliards d’euros à Google (environ 5 milliards de dollars) pour avoir groupé injustement leur suite d’applications gratuites avec le système d’exploitation Android. Ils ont estimé que cela forçait leur concurrence.

Google était confronté à une date limite pour apporter des modifications à leur utilisation sur les appareils Android. Ils sont désormais tenus de séparer les services Google individuels en Europe et de ne pas les proposer comme un seul gros forfait.

Auparavant, Google proposait gratuitement le système Android, associé à toutes les applications Google. Cela leur a permis d’utiliser Google sur un plus grand nombre d’appareils.

Cela laisse les fabricants d’appareils qui exécutent le système Android, tels que Samsung et Huawei, désormais en mesure de choisir les applications qu’ils souhaitent préinstaller sur leurs téléphones et autres appareils. Ils ne sont pas coincés avec le paquet.

La Commission européenne a laissé à Google le soin de décider comment il s’y conformerait. Android est déjà le système d’exploitation mobile le plus utilisé au monde et est utilisé sur plus de quatre-vingts pour cent des smartphones.

Avec Google développant les applications, cela laisse plus de marge de manœuvre aux fabricants d’appareils pour concurrencer Apple et leur iPhone, car ils n’ont qu’à se soucier de créer un appareil, pas un système d’exploitation entier.

Google frappe ensuite

Certains fabricants d’appareils s’étaient plaints aux régulateurs européens que Google leur empêchait de créer des appareils qui ne dépendaient pas de la suite d’applications de l’entreprise. Mais après que Google a annoncé qu’ils ripostaient, les fabricants d’appareils auront désormais plus de liberté.

Google a annoncé qu’au sein de l’Union européenne, ils factureront désormais les fabricants d’appareils pour installer leurs applications sur les appareils Android. Ils vendront une licence pour un package comprenant Google Play, Gmail, YouTube et Maps. Une autre licence inclura la recherche Google et le navigateur Chrome.

news-google-android-europe-bw

« Les fabricants de téléphones Android souhaitant distribuer des applications Google peuvent désormais également construire des smartphones et des tablettes non compatibles ou forkés » en Europe, a déclaré la société dans un communiqué. « Ils pourront également concéder sous licence Google Play séparément de la recherche et de Chrome, avec une liberté totale pour installer des applications rivales comme avant. »

En relation :  Amazon veut transformer votre tablette Fire en un spectacle d'écho

Google n’a annoncé aucun chiffre sur l’impact que cela aura sur les fabricants ou sur le montant qu’ils factureront pour ces plans, mais ils ont déclaré que les frais de licence leur étaient nécessaires pour récupérer les revenus publicitaires perdus. Ils offriront également des incitations aux fabricants qui continuent d’utiliser Google Search et Chrome, donnant à ces entreprises un avantage sur leurs concurrents.

en outre

Le changement de Google n’est pas nécessairement gravé dans le marbre. Ils font appel de la décision de la Commission européenne, et cela pourrait prendre des années avant que tout soit dit et fait. Et si Google finit par être vainqueur, ils pourraient recommencer à tout regrouper gratuitement.

Vous dites probablement que c’est très bien, mais vous vous demandez comment cela vous affectera, le consommateur. Si les fabricants d’appareils veulent s’en tenir aux applications Google, ils doivent payer, et ce coût vous sera très certainement répercuté, ce qui signifie que les androïdes européens sont devenus plus chers.

Vous n’habitez pas en Europe ? Peut-être que les androïdes pourraient encore être plus coûteux. Serait-il vraiment judicieux pour les fabricants d’appareils d’offrir un prix en Europe et un moins cher au reste du monde ? Ou vont-ils simplement rendre tous leurs appareils un peu plus chers. Ou vont-ils éviter complètement Google et simplement trouver des applications tierces à installer à la place ?

Comment pensez-vous que Google facturera l’utilisation de ses applications sur Android lorsqu’elles seront vendues en Europe ? Faites-nous part de vos réflexions à ce sujet dans la section commentaires ci-dessous.