Comment ne pas être misérable au travail

La psychologue de Yale Amy Wrzesniewski a gagné sa vie en étudiant comment les conceptions mentales que nous avons de nos emplois affectent la performance. Après de nombreuses années et des centaines d’entrevues avec des travailleurs de toutes les professions imaginables, elle a constaté que les employés avaient l’une des trois «orientations de travail» ou mentalités concernant notre travail. Nous considérons notre travail comme un travail, une carrière ou un appel.

Les personnes qui ont un «emploi» voient le travail comme une corvée et leur chèque de paie comme une récompense. Ils travaillent parce qu’ils doivent et attendent avec impatience le temps qu’ils peuvent passer loin de leur travail.

En revanche, les personnes qui considèrent leur travail comme un travail de carrière non seulement par nécessité, mais aussi pour progresser et réussir. Ils sont investis dans leur travail et veulent bien faire.

Enfin, les personnes ayant une vue appelante travaillent comme une fin en soi; leur travail est satisfaisant non pas à cause de récompenses extérieures, mais parce qu’ils estiment que cela contribue au plus grand bien, puise dans leurs forces personnelles et leur donne un sens et un but. Sans surprise, les personnes ayant une vocation vocationnelle trouvent non seulement leur travail plus gratifiant, mais travaillent plus dur et plus longtemps à cause de cela. Et par conséquent, ce sont les personnes qui sont généralement plus susceptibles de prendre de l’avance.

En relation: Répondez à 6 questions pour révéler votre objectif de vie
Pour ceux qui voient leur travail comme une vocation, c’est une excellente nouvelle. Ceux qui ne le font pas, ne désespèrent pas. La découverte la plus intéressante de Wrzesniewski n’est pas seulement que les gens voient leur travail de l’une de ces trois façons, mais qu’il n’importe pas fondamentalement quel type de travail on a. Elle a constaté qu’il y a des médecins qui ne voient leur travail que comme un travail et des concierges qui voient leur travail comme une vocation. En effet, dans une étude de 24 assistants administratifs, chaque orientation était représentée dans des tiers presque égaux, même si leurs situations objectives (description de poste, salaire et niveau de scolarité) étaient presque identiques.
Ce que cela signifie, c’est qu’une orientation appelante peut avoir autant à voir avec l’état d’esprit qu’avec le travail réel effectué. En d’autres termes, les employés mécontents peuvent trouver des moyens d’améliorer leur vie professionnelle qui n’impliquent pas de démissionner, de changer d’emploi ou de carrière, ou de partir pour se retrouver. Les psychologues organisationnels appellent cela «la création d’emplois», mais en substance, il s’agit simplement de modifier son état d’esprit. Comme le dit Wrzesniewski, «de nouvelles possibilités s’ouvrent au sens du travail» simplement par la façon dont «il est construit par l’individu».
Comment cela marche-t-il? Eh bien, si vous ne pouvez pas apporter de changements réels à votre travail quotidien, demandez-vous quel sens et quel plaisir potentiels existent déjà dans ce que vous faites. Imaginez deux concierges à l’école primaire locale. L’un se concentre uniquement sur le gâchis qu’il doit nettoyer chaque soir, tandis que l’autre croit qu’il contribue à un environnement plus propre et plus sain pour les élèves. Ils entreprennent tous les deux les mêmes tâches chaque jour, mais leur état d’esprit différent dicte leur satisfaction au travail, leur sentiment d’accomplissement et, finalement, la façon dont ils font leur travail.
En relation: 6 changements de mentalité qui amélioreront votre vie
Dans mon travail de conseil auprès des entreprises, j’encourage les employés à réécrire leur «description de poste» dans ce que Tal Ben-Shahar appelle une «description d’appel». Je leur ai fait réfléchir sur la façon dont les mêmes tâches pourraient être écrites d’une manière qui inciterait les autres à postuler pour le poste. Le but n’est pas de déformer le travail qu’ils font, mais de mettre en évidence le sens qui peut en être dérivé. Ensuite, je leur demande de réfléchir à leurs propres objectifs personnels dans la vie. Comment leurs tâches professionnelles actuelles peuvent-elles être liées à cet objectif plus large? Les recherches ont montré que même les plus petites tâches peuvent être plus significatives lorsqu’elles sont liées à des valeurs et des objectifs personnels. Plus nous pouvons aligner nos tâches quotidiennes sur notre vision personnelle, plus nous avons de chances de voir le travail comme une vocation.
Essayez cet exercice:
Tournez un morceau de papier horizontalement et, sur le côté gauche, notez une tâche que vous êtes obligé d’exécuter au travail et qui n’a pas de sens. Alors demandez-vous: Quel est le but de cette tâche? Que va-t-il accomplir? Dessinez une flèche vers la droite et notez cette réponse. Si ce que vous avez écrit semble toujours sans importance, demandez-vous à nouveau: À quoi mène ce résultat? Dessinez une autre flèche et notez-la. Continuez jusqu’à ce que vous arriviez à un résultat significatif pour vous. De cette façon, vous pouvez connecter chaque petite chose que vous faites à une image plus grande, à un objectif qui vous maintient motivé et énergique. Si vous êtes professeur de droit et que vous détestez le travail administratif, tracez votre flèche jusqu’à ce que vous puissiez le connecter à quelque chose qui vous tient à cœur, comme fournir à une nouvelle génération de jeunes avocats les ressources dont ils ont besoin pour réussir.
Chip Conley, un hôtelier innovant, utilise une stratégie similaire pour engager ses employés. Il aime dire à chacun: «Oubliez votre titre de poste actuel. Comment nos clients appelleraient-ils votre titre d’emploi s’ils le décrivaient par l’impact que vous avez sur leur vie? » Lorsque vous établissez ces connexions plus importantes, vos tâches banales deviennent non seulement plus acceptables, mais vous les effectuez avec un dévouement bien plus important, et vous obtenez des rendements plus élevés en conséquence.
En relation: 5 choses que vous pouvez faire pour améliorer votre état d’esprit en 20 minutes

En relation :  Comment savoir si quelqu'un est actif sur Bumble

Moyens Staff
Moyens I/O Staff vous a motivé, donner des conseils sur la technologie, le développement personnel, le style de vie et des stratégies qui vous aider.