Facebook prend des mesures supplémentaires pour assurer la sécurité des groupes sur la plateforme. Le géant des médias sociaux a été confronté à des réactions négatives pour sa gestion de contenu controversé dans le passé, ce qui a entraîné sa répression contre les groupes qui enfreignent les politiques de Facebook.

Facebook devient moins tolérant envers les groupes

Tom Alison, vice-président de l’ingénierie de Facebook, a détaillé les nouvelles mesures prises par la plateforme pour sécuriser les groupes dans un À propos de Facebook article de blog. Facebook a déjà resserré les restrictions sur les discours de haine, et ces restrictions se rapprochent désormais également des groupes.

Facebook a déjà supprimé 1,5 million de publications dans des groupes pour avoir enfreint les politiques de haine organisées de Facebook, et également supprimé plus d’un million de groupes pour violation des normes communautaires. Alison note les mesures importantes que la plate-forme prendra pour lutter davantage contre les groupes nuisibles, déclarant:

Nous limitons désormais la propagation de ces groupes en les supprimant des recommandations, en les limitant de la recherche et en réduisant bientôt leur contenu dans le fil d’actualité. Nous supprimons également ces groupes lorsqu’ils discutent de violence potentielle, même s’ils utilisent un langage et des symboles voilés.

Désormais, tout membre du groupe qui enfreint les normes communautaires de Facebook devra faire approuver ses publications par un administrateur pendant 30 jours. Et si cet administrateur approuve continuellement les publications inappropriées, l’ensemble du groupe sera retiré.

Facebook met plus de responsabilités entre les mains des administrateurs, et pour cette raison, il commencera à s’assurer que chaque groupe a un administrateur actif.

Tout groupe qui n’a pas eu d’administrateur actif pendant une longue période sera archivé. Mais avant d’archiver le groupe, Facebook proposera un rôle d’administrateur aux membres du groupe en règle.

Enfin, Facebook prend encore une autre mesure pour arrêter la propagation de la désinformation COVID-19. La plate-forme n’affichera plus les groupes de santé dans les listes de recommandations. Bien que vous puissiez toujours rejoindre et rechercher ces groupes, vous ne les verrez plus apparaître dans vos recommandations.

Responsabilité des groupes Facebook

Facebook n’hésite clairement pas à tenir les groupes responsables du contenu inapproprié ou trompeur. Bien que les nouvelles restrictions puissent réussir à dissoudre certains groupes, certains contenus préjudiciables ne manqueront pas de passer entre les mailles du filet.

En fin de compte, il serait peut-être préférable d’éviter complètement le drame de Facebook et de rester en dehors de la plate-forme.

En relation :  Vous pouvez maintenant partager votre position en direct sur WhatsApp


A propos de l’auteur

.