Google, Amazon et Apple ont tous donné le coup d’envoi à Parler. Parler, un réseau social axé sur la liberté d’expression, a été retiré du Google Play et de l’App Store. Amazon a également expulsé Parler de ses services d’hébergement Web.

Big Tech cible Parler

Les conséquences des manifestations à Washington, DC, n’ont pas seulement abouti au bannissement des comptes de Trump sur les réseaux sociaux, mais elles affectent également Parler. La plateforme a connu une migration massive d’utilisateurs politiquement conservateurs après la perte du président Trump aux élections américaines.

Parce que la plateforme se présente comme un «réseau social de liberté d’expression», elle n’a pas de politique de modération stricte. Google, Apple et Amazon estiment que Parler n’a pas fait assez pour arrêter l’incitation à la violence à la suite des manifestations, entraînant une suspension.

Google a d’abord pris la décision d’interdire Parler du Google Play Store, ce qui a été découvert par un rapport de Axios. Google a expliqué le déménagement dans une déclaration au point de vente, en disant:

Afin de protéger la sécurité des utilisateurs sur Google Play, nos politiques de longue date exigent que les applications affichant du contenu généré par les utilisateurs aient des politiques de modération et une application qui supprime le contenu flagrant comme les publications qui incitent à la violence.

Google a ensuite déclaré qu’il “suspendait les listes de l’application sur le Play Store jusqu’à ce qu’il résolve ces problèmes”.

Apple a rapidement pris la même décision que Google, choisissant d’interdire Parler jusqu’à ce qu’il puisse proposer une politique de modération appropriée. Dans un rapport à Actualités Buzzfeed, Apple a déclaré que “Parler n’a pas pris de mesures adéquates pour faire face à la prolifération de ces menaces pour la sécurité des personnes” et qu’il a “suspendu Parler de l’App Store jusqu’à ce qu’ils résolvent ces problèmes”.

Parler n’est pas seulement indisponible au téléchargement sur les magasins d’applications, mais il sera bientôt également indisponible depuis votre navigateur. Amazon, le fournisseur d’hébergement du site Web de Parler, a également déclaré Actualités Buzzfeed qu’il démarrera Parler le 10 janvier 2021 à 23 h 59 PST.

Amazon a écrit une lettre détaillée à Parler, que Buzzfeed a dévoilée dans son rapport. La plate-forme a déclaré qu’elle “ne peut pas fournir de services à un client qui est incapable d’identifier et de supprimer efficacement le contenu qui encourage ou incite à la violence contre autrui” à la lumière des événements à Washington, DC

John Matze, PDG de Parler, a répondu à l’interdiction d’Amazon dans un article sur Parler.

En relation :  Comment modifier votre compte Google par défaut sur Android

Il a noté qu’Amazon désactiverait officiellement ses services le 10 janvier et qu ‘”il est possible que Parler ne soit pas disponible sur Internet pendant une semaine au fur et à mesure que nous reconstruisons à partir de zéro”.

Que deviendra Parler?

Malgré toutes les grandes technologies interdisant Parler pour avoir potentiellement incité à la violence, il ne semble pas que la plate-forme recule. Il se peut qu’elle ne soit pas disponible en tant qu’application pendant un certain temps (ou même pour toujours), mais elle sera probablement opérationnelle sur votre navigateur après avoir trouvé un nouvel hôte Web.